Carnivorisme, frugivorisme, Crudivorisme, végétalisme, végétarisme… Pourquoi de telles pratiques ?

June 20, 2014

Aujourd’hui, j’ai envie de vous donner mon avis sur ces pratiques et sur les informations que l’on peut entendre de ci et de là. Je n’ai nullement l’intention de lancer un débat car chacun pense et croit ce qu’il veut. Je vois passer de nombreuses idées qui, quelques fois, m’étonnent ou même m’horripilent. Je n’ai pas la prétention de connaître la vérité, mais je me suis posée des questions face à ces tendances, j’ai effectué des recherches pour bien comprendre et me forger ma propre opinion.

 

Avant toute chose, il faut savoir que je suis partisane de l’équilibre, du juste équilibre. Je pense sincèrement que le corps humain doit évoluer dans une certaine harmonie avec son environnement pour être en parfaite homéostasie. En effet, l’humain doit y évoluer en symbiose pour pouvoir s’adapter.

 

L’humain s’est d’ailleurs toujours adapté.

 

Faisons un petit topo, bref mais concis. Les australopithèques (qui n’étaient pas encore des Hommes), mangeaient majoritairement du végétal mais consommaient tout de même une petite proportion de petits animaux. Nos ancêtres, les  hominidés avaient majoritairement un régime alimentaire végétarien (plantes, tubercules, racines…) mais consommaient aussi une faible proportion de viande. Ils étaient des charognards au regard des outils qu’ils avaient en leur possession. Avec la découverte du feu,  il y a environ 500 000 ans, les Hommes ont pu commencer à cuire leurs aliments. Ensuite, il y eut la sédentarisation avec les premiers élevages et les premières récoltes.

 

Ainsi, lorsque j’entends par exemple que l’Homme est fait pour manger exclusivement du végétal, ça me surprend vraiment, et le mot est faible ! Alors, ma question est : A quel moment de l’histoire, l’Homme n’a-t-il mangé que du végétal ? Et à l’inverse, lorsque je vois que l’Homme mange de la viande à tous les repas en se targuant d’être un carnivore de tous temps, je me demande à quel moment de l’histoire, l’Homme a-t-il mangé majoritairement de la viande à tous les repas ? Depuis à peine une cinquantaine d’années oui surement, mais pas au-delà. Je peux continuer dans ce questionnement, en me demandant à quel moment l’Homme n’avait que pour principal aliment, le fruit ? (Ca ne devait pas être facile pour les personnes vivant dans le Nord de la planète !) Pour ce qui est du cru, effectivement, nos ancêtres ont passé des millions d’années avant la découverte du feu à ne manger que des aliments crus. Par contre, depuis la découverte du feu, l’organisme a eu le temps de s’adapter à ce changement.

 

Concernant l’évolution physique et physiologique de l’Homme, il y a toujours eu des changements et ça continue d’ailleurs. Nous avons subi des remaniements génétiques majeurs depuis les débuts de l'espèce Homo sapiens car l’organisme s’adapte à son environnement, aux habitudes de vie et habitudes alimentaires. Pourquoi avons-nous des canines ? Au regard de l’évolution, nos ancêtres les avaient bien plus aiguisées et l’Homme, un jour, n’en possèdera plus. Pourquoi n’avons-nous plus les oreilles qui bougent ?...etc.

 

Je pense que l’Homme a toujours mangé de la viande. Ce qui est néfaste aujourd’hui, c’est d’en consommer à tous les repas. Il faut un juste équilibre pour faire en sorte que notre organisme ne tombe pas malade. Car de la viande à tous les repas n’est pas physiologiquement acceptable. Cela fait à peine une 50ène d’années que l’on en consomme en grande abondance. Deux à trois fois par semaine est tout à fait acceptable pour la grande majorité d’entre nous, qui sommes sédentaires.

 

Par contre, Je respecte les végétariens qui le sont par conviction et c’est très honorable de leur part je trouve. Il est tout à fait inadmissible de voir et rester passif face à notre cruauté envers les animaux. J’en profite pour le rappeler, si vous réduisez votre consommation de protéines animales à 2,3 ou 4 fois par semaine, veillez à la choisir de bonne qualité.

 

Mais ce qui est clair aussi, c’est qu’il ne faut pas aujourd’hui attendre une hécatombe de l’espèce humaine pour réagir. Il ne faut pas que dans mon discours on pense qu’il faille attendre patiemment que notre organisme s’adapte aux poisons environnementaux, aux habitudes alimentaires néfastes qu’on lui fait subir. Ce que je veux faire comprendre c’est que l’Homme a évolué dans un environnement  sain et s’y est adapté, mais il lui a fallu des millions d’années à cela. Alors qu’aujourd’hui, tout est allé bien trop vite, nous avons réussi à empoisonner notre environnement en seulement un siècle.  On ne peut pas demander à notre organisme de s’adapter à tous ces changements en si peu de temps. On se laisse mourir à petit feu si je puis dire !

 

Depuis 50 ans, avec l’industrialisation, on boit du lait de vache que seul les veaux sont censés boire, on mange du gluten à tous les repas (il y en a partout, dans de nombreux plats préparés, même dans certaines marques de frites !), on mange de la viande bourrée aux hormones, antibiotiques et j’en passe, à tous les repas, on mange de moins en moins de fruits et légumes, également bourrés de pesticides et insecticides, on boit de l’eau contaminée aux métaux lourds… et tout ça en seulement quelques années !

 

Alors carnivorisme, frugivorisme, crudivorisme, végétalisme, végétarisme sont pour moi des moyens que certaines personnes ont trouvé pour échapper désespérément à l’hécatombe qui est en train de se produire. Elles tentent avec désespoir de trouver une solution la moins néfaste pour leur organisme afin de prévenir la maladie ou de s’en guérir quand elle est malheureusement déjà présente. Elles essayent de faire marche arrière avec des méthodes un peu extrêmes quelques fois.

Pour ma part, je ne pense pas qu’il faille en arriver à de telles pratiques. Il faudrait revenir à une alimentation saine et équilibrée qui convienne à notre organisme, manger de tout mais de manière raisonnable. Par contre, lorsque l’on est malade, on doit être un peu plus sévère avec soi et supprimer les choses qui nous encrassent (gluten, produits laitiers, plats industriels,  sel alcool…), le temps de retrouver la santé. Ensuite, la plupart de ces aliments peuvent être de nouveau consommés mais avec grande modération. Clairement, je pense sincèrement qu’il faudrait supprimer définitivement les plats industriels de notre alimentation…

 

Céline ANTONI,

Naturopathe

Please reload

Featured Posts

Visualisation : Se remplir de Lumière

October 21, 2019

1/5
Please reload

Recent Posts

November 14, 2017

Please reload

Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Adresse du Cabinet :

7 chemin des Ecoles 

92350 Le Plessis Robinson

Téléphone :  06 58 12 03 96

Mail : celine.antoni92@gmail.com

SIRET : 539 181 032 00027