Naturopathie et Sophrologie, un duo gagnant pour soulager l’endométriose

October 11, 2017

 

Vous faites peut être partie de ces femmes atteintes d’endométriose. Savez-vous qu’il existe des solutions naturelles pour soulager vos symptômes ?

 

Parlons un peu de l’endométriose.

 

L’endométriose est une maladie affectant plus de 10% des femmes.

 

L’origine exacte de la maladie n’est malheureusement pas encore déterminée, les scientifiques ne s’accordant pas encore sur ce point. L’explication la plus probable serait qu’à chaque menstruation, des tissus de l’endomètre, censés s’évacuer naturellement, se propageraient à l’extérieur de l’utérus pour, au fil du temps, créer des adhérences (tissu cicatriciel interne). Ces tissus se développent pour former des kystes ou nodules d’endométriose. Ils suivent le même cycle que l’endomètre c’est-à-dire qu’ils sont également stimulés par les hormones. En effet, jusqu’à l’ovulation, ils se régénèrent puis saignent pendant les menstruations, lorsque la fécondation n’a pas eu lieu. Quand les lésions endométriales saignent, elles produisent de l’inflammation et de la douleur.

 

Certains facteurs à risques sont aujourd’hui mis en évidence :

- Facteurs génétiques : un antécédent d’endométriose sévère chez une parente de premier degré 

- Facteurs environnementaux : exposition au distilbène, à la dioxine, aux UV, aux pollutions électromagnétiques, atmosphériques et aux radiations … 

- Facteurs hormonaux : trop d’œstrogènes, pas assez de progestérone

- Facteurs psychologiques : dépression, anxiété…

 

Malheureusement, aujourd’hui il n’y a pas de traitements définitifs de l’endométriose, par contre, des aides médicales sont possibles selon les cas : chirurgie, traitement hormonal, traitement anti-inflammatoire… Il est important alors de demander conseils auprès d’un médecin spécialisé de la maladie.

 

La bonne nouvelle, c’est que des solutions naturelles et holistiques sans effets secondaires existent pour soulager l’endométriose.

 

La naturopathie

 

La naturopathie est une médecine ancestrale visant à rétablir le terrain (votre corps) en déséquilibre. Après un bilan complet, le Naturopathe vous propose un ensemble de solutions naturelles visant à aider votre corps à s’auto-guérir : rééquilibrage alimentaire, plantes, huiles essentielles, compléments naturels. Aussi, étant le « médecin généraliste » des médecines complémentaires, il est à même de vous conseiller des techniques complémentaires (massage, relaxation, sophrologie, ostéopathie…) pour vous aider à retrouver un équilibre global. 

 

Dans le cas de l’endométriose, trois axes majeurs sont pris en compte :

 

- Une surcharge de toxines au niveau hépatique 

- Un déséquilibre hormonal

- Un système immunitaire perturbé

 

Dans un premier temps, le Naturopathe propose un rééquilibrage alimentaire car bien nourrir son corps est primordial pour soulager les symptômes et lui redonner les capacités de protection, défense et auto-guérison. En effet, en adoptant une alimentation saine, vous retrouvez progressivement un mieux-être.  

 

Voici quelques conseils alimentaires à mettre en place :

 

- Diminuer drastiquement voire supprimer la consommation d’aliments pro-inflammatoires comme les produits laitiers, les aliments gras saturés (charcuterie, beurre, margarine…), le gluten contenu dans certaines céréales dont le blé et dans de nombreux produits industriels, les céréales raffinées comme le riz blanc, les sucres rapides (bonbons, pâtisseries, sucre blanc…), l’alcool, les fruits citrins (pamplemousse, orange), les fritures, le soja, la caféine et les oméga-6 (huile de tournesol, de sésame…).


Il est important d’éviter au maximum tous les agents conservateurs, additifs, colorants, édulcorants.

 

- Privilégier les aliments anti-inflammatoires comme les fruits rouges (myrtilles, mûres, framboises), les légumineuses (lentilles, pois chiches), les oléagineux (noix, amandes…), les graines, les poissons gras (sardines, maquereaux..), les légumes frais, les fruits, les haricots, les céréales semi-complètes ou complètes (selon l’état du système digestif), les crucifères (chou, navet, brocolis…), les oméga-3 (noix, huile d’onagre, poisson gras).

 

Le Naturopathe conseille au cas par cas, différentes technique telles que des cures de détoxination, de revitalisation, des périodes de jeûne, des mono-diètes…

 

En parallèle du rééquilibrage alimentaire, le Naturopathe peut proposer des biothérapies adaptées (phytothérapie, aromathérapie, fleurs de Bach, compléments alimentaires naturels).

 

Des plantes intéressantes

 

Le gattilier (vitex agnus-castus) : régule le système hormonal car anti-oestrogène, diminue le taux de prolactine, agit favorablement sur le syndrome menstruel et sur les dysménorrhées (douleurs pendant les règles)… L’effet progestatif du Vitex Agnus-castus agit favorablement sur l’endométriose en rétractant les lésions.

 

La fausse licorne (Aletris farinosa) : augmente la fertilité féminine et traite les règles trop abondantes. Elle soulage les irrégularités menstruelles, les syndromes prémenstruels, les douleurs liées aux règles.

 

La viorne obier (Viburnum opulus) : soulage les crampes et les spasmes menstruels car possède des propriétés antispasmodiques calmantes et sédatives. Elle favorise la circulation du sang dans la région pelvienne et diminue l’inflammation.

 

L’achillée millefeuille (Achillea millefolium) : soulage de nombreux symptômes tels que douleurs menstruelles, pelviennes, inflammation intestinale, spasmes intestinaux, constipation... Elle stimule la fonction hématique afin d’aider à éliminer les toxines et diminue le taux d’œstrogène en circulation.

 

Il existe de nombreuses autres plantes (angélique de Chine, actée à grappes noires, vigne rouge, framboisier…) pour soulager les symptômes de l’endométriose. Les plantes suggérées par le naturopathe sont en fonction des déséquilibres propres à chacune.

 

Les plantes peuvent être prises sous forme de gélules, tisanes, teinture mère en fonction des recommandations.

 

Quelques huiles essentielles principales

 

Origan compact (Origanum compactum) : anti-inflammatoire
Basilic tropical (Ocimum basilicum var. basilicum) et Estragon (Artemisia dracunculus) : antispasmodiques et anti-inflammatoires

Achilée Millefeuille (Achilléa millefolium) : favorise les cycles menstruels

Cyprès de Provence (Cupressus sempervirens) : tonique de la circulation veineuse et régule l’activité ovarienne

 

Voici un exemple d’un mélange recommandé par voie cutanée :

  • HE cistus ladaniferus 3 ml

  • HE cupressus sempervirens 3 ml

  • HE mentha piperita 3 ml

  • HE Achilléa millefolium 5 ml

  • Huile végétale de millepertuis qsp 50 ml

1 application (1 noix du gel ou 10 gouttes) sur le bas ventre matin et soir du 14ème jour jusqu’au premier jour des règles. Demandez conseils à votre naturopathe.

Là aussi, dans ce domaine, il existe de nombreuses huiles essentielles pour soulager les symptômes de l’endométriose (douleurs prémenstruelles et menstruelles, digestives, circulatoires, règles abondantes, irrégulières…). Le Naturopathe est à même de choisir les huiles essentielles les plus adaptées et d’expliquer leur mode d’utilisation (inhalation, massage, voie orale, diffusion…) avec les précautions de rigueur.

 

Quelques compléments alimentaires indispensables 

 

Une personne atteinte d’endométriose est souvent carencée en micronutriments à cause, entre autres, de la malabsorption intestinale (inflammation, porosité…) et de l’intoxination du foie. Il est donc important de combler les carences micro-nutritionnelles pour donner au corps le « carburant » dont il a besoin pour bien fonctionner.

 

Voici un aperçu des besoins :

Les vitamines : A, B, C, D, E, K
Les minéraux : magnésium, calcium, fer, potassium, sélénium, zinc…

 

Les compléments alimentaires peuvent être pris sous forme de complexes ou par prise individuelle selon les besoins.

 

Lorsqu’une femme est atteinte d’endométriose, équilibrer son corps physique est primordial mais pas suffisant. Il est alors important de soulager la sphère émotionnelle car certaines conséquences de la maladie peuvent être difficiles à supporter comme la chirurgie et les traitements médicaux lourds, l’infertilité (environ 30%), les difficultés sociales, familiales et/ou professionnelles. Au fil du temps, vous pouvez ressentir certaines émotions négatives : stress, anxiété, colère, tristesse, déprime, voire dépression.

 

Pour soutenir votre sphère émotionnelle, une des pratiques les plus recommandées est la sophrologie.

 

Zoom sur la sophrologie

 

Technique psychocorporelle qui a pour objectif de retrouver un équilibre entre les émotions et le corps. Cet équilibre peut améliorer la qualité de vie des personnes atteintes d’endométriose et en voici les raisons :

 

Faire alliance avec son corps

La femme atteinte d'endométriose a bien souvent des difficultés à être en harmonie avec son corps, à l'accepter et le percevoir autrement que malade tant les douleurs endurées peuvent être importantes. La sophrologie va l’aider à entrer en contact avec son corps pour renouer avec, faire alliance et ressentir progressivement de la bienveillance envers lui.


Soulager les douleurs

La respiration lente et profonde augmente la mobilité du diaphragme ce qui entraîne une détente globale de tout le corps. La respiration contrôlée active le système parasympathique qui permet le retour au calme et bloquer les effets anxiogènes du système sympathique. De plus, la maitrise du souffle permet une bonne oxygénation du cerveau ce qui augmente aussi la concentration. Ainsi, concentrer son attention sur sa respiration et les sensations en lien avec la respiration déplace votre activité cérébrale des sensations négatives vers des positives.

 

Améliorer son état émotionnel

La maladie entraîne bien souvent des pensées négatives sous l’expression d’émotions négatives telles que stress, colère, tristesse, anxiété... La pensée est créatrice. Plus nous pensons positif, plus nous créons du positif que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur de soi. La Sophrologie amène progressivement à penser positif c’est à dire à se concentrer sur le positif plutôt que le négatif. L’accompagnement est basé sur des exercices de respiration pour retrouver un calme intérieur. En effet, vous apprenez à vous recentrer pour vivre des temps de calme profonds et renforcer ainsi votre capacité d’équilibre et d’harmonie. Les temps de visualisations positives permettent également d’ancrer dans l’inconscient des images et sensations positives.

 

Prendre du recul

La sophrologie permet également de prendre du recul sur la maladie et ses symptômes afin de les voir sous un autre angle. Voir la maladie sous un autre angle permet de lâcher-prise plus facilement c’est-à-dire, accepter intérieurement ce qui est sans réserve. Il est souvent alors plus facile de relativiser en apprenant à diminuer l’impact de la maladie sur sa vie.

 

Avoir une meilleure estime de soi pour retrouver confiance en soi

Tout l’art de la Sophrologie est d’aider à améliorer son estime de soi pour retrouver confiance en soi. Malheureusement, une des caractéristiques de la maladie est d’entraîner cette perte d’estime de soi et de confiance due à certains facteurs tels que les souffrances endurées, l’infertilité, certains handicaps… Il est important alors de vous redonner une meilleure vision de vous-même, vous apprendre à vous aimer pleinement, vous valoriser pour vous renforcer. Les visualisations positives de vous-même, de votre corps et vos qualités permettent la réussite de cet objectif.

 

Stimuler sa vitalité

La fatigue chronique est un des symptômes de l’endométriose. La Sophrologie permet de stimuler votre vitalité grâce à la respiration et la détente musculaire. L’objectif est alors d’évacuer la fatigue puis se remplir de vitalité pour ensuite l’accroitre.

 

Accompagnement parallèle à une PMA (Procréation Médicalement Assistée)

Certaines femmes devront passer par une aide médicale à la procréation pour réaliser leur souhait d’être mère. Cette étape de leur vie peut être difficile à vivre tant cela peut engendrer du stress et des angoisses. La sophrologie leur permet alors de se préparer pour vivre plus sereinement ces étapes dans leur vie. 

 

Vous comprenez maintenant pourquoi il peut être vraiment intéressant d’allier un accompagnement en naturopathie et en sophrologie pour retrouver un bien-être global et ainsi vivre plus sereinement avec l’endométriose.

Please reload

Featured Posts

Visualisation : Se remplir de Lumière

October 21, 2019

1/5
Please reload

Recent Posts

November 14, 2017

Please reload

Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Adresse du Cabinet :

7 chemin des Ecoles 

92350 Le Plessis Robinson

Téléphone :  06 58 12 03 96

Mail : celine.antoni92@gmail.com

SIRET : 539 181 032 00027